Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

Une large offre d'investissement grâce à l'architecture ouverte

il y a 3 ans

Bob Bosmans, Chief Commercial Offi cer chez Architas.

Grâce à l’architecture ouverte, le monde entier est aux pieds de l’investisseur mais un bon nombre de banques se montrent encore réticentes envers le concept. « C’est regrettable car l’architecture ouverte présente une multitude d’avantages pour le client », déclare Bob Bosmans, Chief Commercial Offi cer chez Architas.

Alors que dans les pays anglo-saxons, le concept d’architecture ouverte est devenu la norme, la Belgique affi che un certain retard en la matière. L’architecture ouverte signifi e que les banques ouvrent leur réseau de distribution aux fonds d’investissement d’autres gestionnaires. Un bon nombre de banques se montrent encore réticentes, par peur de perdre des clients notamment, et continuent de promouvoir uniquement leurs propres produits d’investissement. Et quand elles proposent des fonds externes, les frais d’entrée sont parfois dissuasifs. 

« C’est regrettable car l’architecture ouverte présente une multitude d’avantages pour le client », déclare Bob Bosmans, Chief Commercial Officer chez Architas. « Aussi grande que soit la compétence d’un gestionnaire de patrimoine, nous sommes persuadés qu’il ne peut pas être un expert dans toutes les catégories d’actifs. L’architecture ouverte est  également une manière efficace et flexible de pouvoir, à tout moment, anticiper les différentes sources de rendement. L’année passée, il fallait pour cela se trouver en Asie, mais cela pourrait changer l’année prochaine. La diversification est un troisième avantage de l’architecture ouverte car vous collaborez avec plusieurs gestionnaires qui ont parfois une vision totalement différente. »

L’architecture ouverte prend de multiples formes. Sa forme la plus restreinte est celle d’un fonds de fonds où le gestionnaire de fonds de votre banque investit dans un fonds d’un autre établissement. La forme la plus large est ce que l’on appelle le « supermarché », où la banque propose une plateforme comportant un vaste éventail de fonds d’investissement entre lesquels le client peut choisir. Dans la pratique, il s’agit souvent d’une plate-forme internet. Ce dernier concept suppose toutefois que le client ait de bonnes connaissances fi nancières et puisse prendre lui-même ses décisions. Chez nous, la plupart des banques acquises à l’architecture ouverte proposent une solution intermédiaire dans laquelle les clients peuvent choisir parmi un nombre limité de fonds d’investissements externes.

DU RENDEMENT LORS DE PÉRIODES DIFFICILES

« En fonction du profi l de risque du client,nous utilisons six stratégies différentes composées à chaque fois d’une combinaison spécifi que de cinq fonds de fonds. Ces fonds sont constitués et gérés par notre équipe d’experts basée à Londres. Ils ont développé leur propre outil, et sur la base d’une douzaine de paramètres, choisissent les investissements appropriés », explique Bob Bosmans, à propos de la méthode de travail d’Architas. « Certainement dans les conditions de marché actuelles, viser un rendement absolu n’est pas évident car les marchés d’actions jouissent déjà d’une forte valorisation, tandis que la remontée des taux est une mauvaise nouvelle pour les marchés obligataires. En regroupant les fonds adéquats, nous nous efforçons de répondre de manière appropriée à ces conditions difficiles. »

In fine, le concept d’architecture ouverte est assez complexe pour le citoyen lambda. Les gestionnaires de fonds se doivent donc d’informer leurs clients rapidement et de manière correcte. « Chaque trimestre, nous présentons un rapport détaillé à nos clients. Par ailleurs, nous distribuons chaque mois un bulletin d’information dans lequel, non seulement nous précisons notre vision des marchés, mais donnons également des explications pour chacune des six stratégies », explique Bob Bosmans. « La transparence n’est pas le seul facteur important, la rapidité l’est tout autant. Lors du Brexit et de l’élection de Donald Trump, les marchés fi nanciers ont réagi de manière assez agitée et nous avons ressenti beaucoup d’inquiétude chez nos clients. En l’espace d’à peine deux jours, nos spécialistes ont alors réalisé une analyse détaillée de la situation du marché. »

DECOUVREZ NOS

Derniers articles

Insight

La courbe des rendements - quelles répercussions...

Article | Thématiques | 14/04/2021

La courbe des rendements obligataires des bons du Trésor américain fait parfois office de boule de cristal, en donnant l’orientation de la trajectoire de la croissance économique, de l’inflation et des taux d’intérêt.

Insight

The monthly review : Les « stories » du mois de...

Article | Thématiques | 13/04/2021

Après une année 2020 de haute volée, au cours de laquelle il a été l’un des principaux bénéficiaires des confinements mondiaux, le secteur technologique est entré dans une zone de turbulences.

Ce site utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus