Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

LA PANDÉMIE, CATALYSEUR DE CHANGEMENT ?

il y a un mois
La pandémie de Covid-19 semble vouée à laisser une trace économique qui survivra à la propagation du virus. Le programme de relance à grande échelle mis en place par les gouvernements et les banques centrales a conduit à une augmentation vertigineuse des niveaux d'endettement. Les impôts risquent d'augmenter pour éponger cette dette. Pendant ce temps, les chaînes d'approvisionnement mondiales ont été fragilisées par les confinements et leur reconstruction pourrait prendre du temps. En règle générale, on peut difficilement imaginer qu'une pandémie puisse avoir des effets bénéfiques. Mais c'est précisément ce qui pourrait se passer avec le Covid-19.

La crise à l'échelle planétaire a remis l'accent sur les questions sociales et a entraîné un examen plus approfondi de la façon dont les entreprises traitaient les différents acteurs. De nombreuses entreprises ont en effet apporté un soutien visible à la société, ainsi qu'à leurs employés et fournisseurs, pendant la pandémie. En revanche, les entreprises dont la culture est moins engagée sur le plan social ont été montrées du doigt, ce qui risque d'inciter les investisseurs soucieux de l'éthique à les éviter.

La mise en suspens de l'activité économique a permis d'améliorer notre bien-être environnemental. Ainsi, le plan de relance économique de l'Union européenne, intitulé « Next Generation EU » combine une relance financière à grande échelle et le « Pacte vert pour l’Europe ». Il pourrait en découler une accélération de la tendance à la durabilité.

Le virus a même contribué à l'amélioration de notre bien-être personnel. Les employeurs ont encouragé leur personnel à pratiquer la pleine conscience et la méditation, afin d’endiguer l'anxiété suscitée par le confinement. La pratique de la pleine conscience permet de soulager le stress et l'épuisement émotionnel, et ces bonnes habitudes pourraient perdurer après la pandémie.

L'accélération des tendances en matière de travail à distance, d'achats en ligne et de visioconférences pendant la période de confinement pourrait inciter les entreprises du bâtiment à construire davantage de centres de données. Et les outils numériques (tels que l'intelligence artificielle, l'apprentissage machine et le Big Data) peuvent améliorer la résilience des chaînes d'approvisionnement. Les observateurs sectoriels pensent que ces applications pourraient se généraliser, et que le Covid-19 pourrait être le point de départ du changement. Cela pourrait également avoir des effets bénéfiques sur l'environnement, puisque le gaspillage diminuerait grâce à une meilleure adéquation entre l'offre et la demande.

Ce site utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus