Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

Close Look : Pénurie de semi-conducteurs - quelles répercussions ?

il y a un mois

CLOSE LOOK
Pénurie de semi-conducteurs - quelles répercussions ? 

Petits mais puissants, les semi-conducteurs gèrent l’électronique dans des produits comme les smartphones, les voitures, les machines à laver ou les tablettes. Face à la hausse de la demande pour les articles d’équipements de consommation, les chaînes d’approvisionnement de ces microprocesseurs, également connus sous le nom de « puces », se sont grippées. Le monde s’est rendu compte à quel point il était devenu dépendant de ce petit composant. Penchons-nous sur cet élément vital de la vie au 21e siècle et découvrons pourquoi il est devenu si difficile de s’en procurer. 

Il s’agit sans doute de l’une des principales conséquences imprévues de la pandémie mondiale. Alors que le monde attendait impatiemment la fin du confinement, les principaux clients des fabricants de puces électroniques, comme les constructeurs automobiles, ont annulé leurs commandes en prévision d’une chute de la demande. L’offre excédentaire a été rapidement absorbée par les fabricants d’électronique grand public comme les ordinateurs portables et les consoles de jeux, les grands bénéficiaires des dépenses du confinement. Toutefois, la réouverture des économies a entraîné un net rebond de la demande dans tous les secteurs. 

C'est à ce moment précis que les problèmes d’offre se sont multipliés et ont exacerbé les difficultés de production pour les fabricants de biens de consommation. D’un côté, les usines de production de semi-conducteurs opéraient à pleine capacité. De l’autre, les chaînes d’approvisionnement jadis bien huilées étaient perturbées et entraînaient une paralysie du commerce mondial. Dans ces conditions, les conteneurs utilisés pour transporter ces minuscules composants dans le monde entier étaient souvent en attente dans les mauvais ports, entraînant ainsi une compression supplémentaire de l’offre.

Les constructeurs automobiles européens ont été particulièrement pénalisés. Dans la mesure où leurs fournisseurs se trouvent à l’autre bout du monde, et sachant que la voiture moyenne a désormais besoin de centaines de semi-conducteurs pour gérer ne seraient-ce que les vitres électriques ou les systèmes d’aide à la conduite, la production s’est brusquement interrompue. Les arrêts de production ont contraint de grands acteurs comme BMW, Volkswagen et Renault à mettre leurs salariés en chômage partiel. Même le géant Apple s’est retrouvé en difficulté suite à la pénurie de semi-composants. La marque à la pomme en a été réduite à utiliser les semi-conducteurs destinés à son nouvel iPad pour l’iPhone 13. En outre, les délais de production des nouveaux produits ont été allongés.

Quelles sont les perspectives pour le secteur des semi-conducteurs ? L’Europe et les États-Unis ont lancé des plans stratégiques afin de relocaliser le développement et la production. Par ailleurs, des chaînes d’assemblage complexes à travers plusieurs économies asiatiques ont été perturbées par des flambées sporadiques de Covid-19. L’OMC (Organisation mondiale du commerce) a averti que la perturbation pourrait durer encore un certain nombre de mois. En parallèle, les fabricants de biens de consommation envisagent de passer pour leurs chaînes logistiques du principe du «juste à temps» (production tirée par la demande) à celui du «juste au cas où», afin de protéger la production future contre des événements imprévus.

Ce site utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus