Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

The Monthly Review : Les “stories” du mois de juillet

il y a 2 mois

QUICK LOOK
Les marchés

Juli

2,3%

S&P 500

0,6%

EURO STOXX 50

-0,1%

FTSE 100

1,6%

CAC 40

0,1%

DAX 30

1,8%

BEL 20

1,0%

FTSE MIB

-1,6%

IBEX 35

-2,2%

TOPIX
   
 Source: Bloomberg 30.07.2021
Bezos

Le n°1 médaillé d’argent

Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon et l’homme le plus riche du monde, et sa fusée Blue Origin ont été coiffés au poteau dans la course à l’espace par Richard Branson à bord du Virgin Galactic. Le décollage du patron d’Amazon a coïncidé avec son départ du poste de directeur général du géant d’Internet. Le groupe est confronté à des difficultés des deux côtés de l’Atlantique concernant ses prix et la mauvaise utilisation des données de ses concurrents. Amazon est également en proie à des critiques sur ses conditions de travail, un signal qui devrait alerter les investisseurs ESG, même si l’entreprise de commerce en ligne a recruté 500 000 personnes depuis le début de la pandémie. Peut-être qu’après avoir « gagné de la hauteur », Bezos sera en mesure de concrétiser son objectif de faire d’Amazon le « meilleur employeur de la Terre ».

Cyberdreiging

Ne pas vendre la peau de l’ours...

L’un des principaux défis des banques centrales mondiales reste la forte hausse de l’inflation. Tirée vers le haut par le prix des véhicules d’occasion, des voyages et des logements, l’inflation a bondi de 5,4 % en juin, soit son plus haut niveau en 13 ans. Si la hausse de l’inflation se cristallise, la Réserve fédérale américaine pourrait être contrainte de prendre des mesures agressives pour enrayer la surchauffe de l’économie, une politique décrite par un économiste de la Banque d’Angleterre comme une « volte-face économique ». En Allemagne, le président de la Bundesbank a appelé à ne pas minimiser le risque de l’inflation. Il a comparé l’inflation à la tortue géante des Galapagos, qui est réapparue, après avoir été classée comme éteinte depuis 100 ans.

Cyber

Didi s’écroule

Didi Chuxing, le géant chinois des VTC, a fait une sortie de route peu de temps après sa cotation à la Bourse de New York. À peine son titre avait-il fait son entrée en Bourse que l’autorité de régulation chinoise a lancé une enquête sur l’entreprise, pour prévenir des risques sur la sécurité des données publiques. Didi a été supprimé des app stores chinois et le cours de son action a plongé. Un filon lucratif pour les banques d’investissement américaines s’est asséché et les entreprises qui prévoyaient de se faire coter en Chine se tournent désormais du côté de Hong Kong. Près de 250 entreprises chinoises se négocient déjà à New York pour une valeur atteignant 2 000 milliards de dollars US. Toutefois, tout porte à croire que le « découplage financier » des deux plus grandes économies mondiales est appelé à s’intensifier.

Ce site utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus