Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

The Monthly Review : Les « stories » du mois de Mai

il y a un an

QUICK LOOK
LES MARCHÉS

0.5%

S&P 500

1.6%

EURO STOXX 50

0.8%

FTSE 100

2.8%

CAC 40

1.9%

DAX 30

1.1%

BEL 20

4.3%

FTSE MIB

3.8%

IBEX 35

1.3%

TOPIX
   
 Source: Bloomberg 31.05.2021

La Fed évoque l’idée d’une réduction de ses achats d’obligations

Ou disons plutôt, a commencé à évoquer l’idée du « tapering », c’est-à-dire de réduire son programme massif d’achats mensuels d’obligations, en place depuis le début de la pandémie. Le compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale indique que certains membres envisageraient d’aborder la question avec les marchés avant la fin de l’année. Après le légendaire « Taper Tantrum » de 2013, à l’issue duquel la Fed a proposé un retrait rapide des mesures de soutien, et les turbulences du marché obligataire en février imputées à une orientation pro-tapering, une approche prudente semble de mise.

Volte-face sur les crypto-monnaies

Après avoir contribué au succès des crypto-monnaies en début d’année en laissant entendre que Tesla allait accepter des bitcoins pour payer ses voitures, Elon Musk a brusquement tourné le dos à la devise numérique. Le magnat de la technologie a fait valoir l’impact environnemental du minage du bitcoin, en particulier dans les pays où le charbon est toujours une source importante d’énergie. Dans des tweets récents, Elon Musk semble reporter son dévolu sur une crypto-monnaie moins connue, le Dogecoin. De son côté, la Chine a averti qu’elle allait prendre des mesures restrictives sur l’utilisation des crypto-monnaies comme moyen de paiement. Les craintes d’une « crypto-contagion » ont entraîné un regain de volatilité sur d’autres marchés financiers.

Compensation Carbone

Alors que les prix des certificats de Compensation Carbone de l’UE ont atteint de nouveaux sommets, le Brexit a contraint le Royaume-Uni à lancer son propre marché du crédit carbone. Les prix à l’ouverture sont ressortis nettement supérieurs à ceux en vigueur de l’autre côté de la Manche, entraînant des coûts plus élevés pour les gros pollueurs britanniques, et des profits plus importants pour les entreprises présentant de solides performances écologiques, qui peuvent vendre leurs propres crédits carbone. De son côté, Stellantis, le géant automobile issu de la fusion de Chrysler, Fiat et Peugeot, a annoncé qu’il n’aurait plus besoin d’acheter des crédits carbone de Tesla, grâce aux crédits carbone obtenus grâce au recentrage de ses activités sur les véhicules électriques.

Dernières Thématiques

L’inflation intégrée

Article | Thématiques | 18/03/2022

La Réserve fédérale américaine (Fed) a beaucoup utilisé le terme « transitoire » pour décrire l’inflation l’année dernière, avant de l’abandonner. Cette année, la plus grande préoccupation pourrait être l’inflation dite « intégrée ».

Hausse de la volatilité et avantages de la...

Article | Thématiques | 22/02/2022

L’inflation et le coronavirus n’ont pas suffi à freiner la progression de la plupart des marchés actions l’année dernière. Pourtant, en 2022, les investisseurs sont confrontés à de nouvelles inquiétudes, dans un contexte marqué par un regain de volatilité et un repli des marchés à la fin janvier.

Pourquoi relever les taux d’intérêt ?

Article | Thématiques | 26/01/2022

Il y a un an, la première hausse de taux post-pandémie était prévue pour avril 2024. Aujourd’hui, les marchés anticipent quatre hausses de taux en 2022. Pourquoi cette intervention est-elle soudainement nécessaire et quels sont les risques ? Et pourquoi est-ce important pour les marchés financiers ?

Ce site utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus