Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

The Monthly Review : Les « stories » du mois de novembre

il y a 9 mois

QUICK LOOK
LES MARCHÉS

10,8%

S&P 500

18,1%

EURO STOXX 50

12,4%

FTSE 100

20,1%

CAC 40

15,0%

DAX 30

20,5%

BEL 20

22,9%

FTSE MIB

25,2%

IBEX 35

11,1%

TOPIX
   
 Source: Bloomberg 30.11.2020
 
       

Des vaccins prometteurs

Les essais cliniques de trois vaccins contre le Covid-19 ont donné lieu à des annonces positives. Les vaccins de Pfizer, Moderna et AstraZeneca ont montré un taux d’efficacité allant jusqu’à 95 %. Le besoin est pressant, le nombre de cas d’infections au coronavirus dans le monde ayant franchi le seuil des 55 millions. Si des licences sont concédées pour une utilisation urgente, le déploiement d’un programme de vaccination mondiale pourra alors commencer. Les annonces ont généré un certain soulagement sur les principaux marchés actions. Toutefois, cela ne devrait pas profiter à toutes les entreprises.  Les actions de certains fabricants asiatiques d’équipements de protection individuelle (EPI), notamment de gants de protection, se sont fortement repliées.

Tesla rejoint le S&P500

L’introduction de Tesla au S&P 500 est prévue pour décembre.  Il s’agit d’un événement historique : en effet, le pionnier des véhicules électriques représentera la plus forte capitalisation à faire son entrée dans l’indice américain, avec une taille plus de deux fois supérieure à celle des géants Google et Facebook au moment de leur admission. Il s’agit d’un point important, car les fonds indiciels ou passifs sont contraints de détenir le titre, au risque d’enfreindre leurs limites de tracking error. Une frénésie acheteuse s’est emparée des investisseurs et la capitalisation boursière de Tesla a franchi la barre des 500 milliards de dollars US. La fortune de son fondateur Elon Musk s’est envolée, faisant de lui le deuxième homme le plus riche du monde.

Le boom de Zoom !

Cette formule illustre en peu de mots comment certaines économies asiatiques émergent comme les grandes gagnantes dans la course à la reprise post-pandémique. Cette tendance semble tenir à deux raisons.  Premièrement, la protection efficace contre l’épidémie généralisée de Covid-19 a accéléré le retour à la normale. Deuxièmement, de nombreuses économies asiatiques sont orientées vers la fabrication de produits bénéficiant des nouvelles façons de travailler en confinement. Si l’intérêt pour les produits de « l’économie traditionnelle » a pu s’essoufler, la demande pour les ordinateurs portables, les équipements de communication et autres appareils électroniques a explosé.

 

Ce site utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus