Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

The Monthly Review : Les « stories » du mois d'avril

il y a 2 mois

QUICK LOOK
LES MARCHÉS

12,7%

S&P 500

5,1%

EURO STOXX 50

4,0%

FTSE 100

4,0%

CAC 40

9,3%

DAX 30

6,8%

BEL 20

3,8%

FTSE MIB

2,0%

IBEX 35

4,3%

TOPIX
   
        Source: Bloomberg 30.04.2020

Les deux versants de la crise

La pandémie de Covid-19 aura été l’une des rares crises porteuses de bonnes et de mauvaises nouvelles. Bien que le Fonds monétaire international (FMI) ait significativement revu à la baisse ses estimations de la croissance mondiale, il a également allégé de 214 milliards de dollars US la dette des pays les plus pauvres du monde. À présent que les États empruntent de plus en plus pour financer des plans de sauvetage de milliers de milliards de dollars, un certain nombre de voix s’élèvent pour appeler à un « jubilé » de la dette. Concrètement, cela reviendrait à annuler la dette contractée au cours de la récession actuelle et à effacer l’ardoise des États. Dans l’adversité, peut-être verrons-nous émerger des initiatives positives.

Quel prix pour le baril ?

La volatilité des prix du pétrole a battu tous les records, fluctuant entre des pics spectaculaires et des plongeons vertigineux. À un moment donné, le cours du pétrole au Texas a atteint -40 dollars US le baril. Autrement dit, un vendeur devait payer un acheteur simplement pour s’en débarrasser ! Comment en est-on arrivé là ? Début avril, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et la Russie ont convenu d’une baisse historique de leur production de 10 %, un accord qui a rapidement suscité les craintes d’un effondrement de la demande. Certaines estimations prédisent une chute de la demande de jusqu’à 30 % cette année. Les capacités de stockage terrestres et maritimes sont déjà saturées.

Immunité collective

Alors que les laboratoires pharmaceutiques se sont lancés dans la course au vaccin contre le Covid-19, le concept d’immunité collective a été évoqué. De quoi s’agit-il et comment fonctionne ce concept ? Les scientifiques pensent que si suffisamment de membres d’une population (que ce soit à l’échelle d’un pays ou du monde) sont infectés par le virus et survivent, le « cheptel humain » peut devenir résistant à de futures épidémies. Pendant ce temps, dans une ville du Pays de Galles (Royaume-Uni), des troupeaux de chèvres sauvages profitent de leur propre immunité. Les rues s’étant vidées, elles sont descendues des montagnes pour chercher à manger dans les jardins et les parcs sans crainte d’être dérangées.

Ce site utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus