Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

The Monthly Review : Les « stories » du mois de septembre

il y a 21 jours

QUICK LOOK
LES MARCHÉS

-3,9%

S&P 500

-2,4%

EURO STOXX 50

-1,6%

FTSE 100

-2,9%

CAC 40

-1,4%

DAX 30

-2,9%

BEL 20

-3,2%

FTSE MIB

-3,6%

IBEX 35

0,5%

TOPIX
   
        Source: Bloomberg 30.09.2020

Amazon dépasse le million d’employés

Un simple coup d’œil aux cours des actions depuis mars révèle que les géants du commerce électronique ont été les principaux bénéficiaires du confinement. Cantonnés chez eux, les consommateurs se sont mis à dépenser en ligne et ont dopé une tendance qui paraissait déjà inévitable. Pour répondre à cette hausse soudaine de la demande, Amazon vient d’annoncer l’embauche de 100 000 salariés permanents en Amérique du Nord, portant son effectif total à un million d’employés. À titre de comparaison, son concurrent de la distribution physique Walmart emploie 2,2 millions de salariés dans le monde entier. Toutefois, compte tenu du risque de nouvelles mesures de confinement à l’approche de l’hiver, la tendance des achats en ligne devrait se maintenir sur sa lancée.

Clore le chapitre du Brexit

Tandis que le temps pressait pour les négociations commerciales du Brexit, le Premier ministre du Royaume-Uni Boris Johnson a imposé l’échéance du 15 octobre. Passée cette date, il menaçait d’interrompre les discussions et d’accepter un « no-deal ». La pierre d’achoppement pour les deux parties consistait à trouver une situation équitable sur le plan commercial. En outre, le Royaume-Uni semblait prêt à enfreindre le droit international et à revenir sur certains points de l’accord de sortie. L’Union européenne (UE) a lancé son propre ultimatum, en menaçant de se retirer des pourparlers si le Royaume-Uni n’arrêtait pas de « jouer ».

Snowflake contre les zombies !

Les entreprises qui se pressaient devant les marchés financiers pour lever des fonds ont été accueillies à bras ouverts par des investisseurs prêts à placer leurs liquidités abondantes. Le spécialiste du stockage dans le Cloud Snowflake a remporté le prix de la plus importante entrée en bourse jamais réalisée dans le secteur des logiciels aux États-Unis, en atteignant une valorisation totale de 90 milliards de dollars US en début de séance. Toutefois, au bas de l’échelle de qualité, les entreprises en difficulté se raccrochent aux taux d’intérêt extrêmement bas pour émettre des obligations d’entreprises. Ces entreprises sont qualifiées de « zombies », car leur activité n’est guère viable. Malgré cela, le crédit bon marché leur permet de continuer de claudiquer, alors qu’elles auraient dû disparaître depuis longtemps.

 

Ce site utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus