Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

La blockchain: Quelles répercussions ?

il y a un mois

Loin d’être une création récente du secteur des technologies alternatives, la blockchain a maintenant 30 ans. Cette base de données révolutionnaire, dont les registres électroniques sont maintenus selon une chronologie immuable, pourrait se révéler centrale pour la tendance actuelle de transformation numérique. Nous mettons en lumière la blockchain et nous soulignons en quoi son potentiel de changement à l’échelle planétaire dépasse largement le cadre d’un registre des transactions numériques.

En termes très simples, la blockchain est une sorte de base de données électronique. Traditionnellement, les données sont enregistrées dans une table ou sur une feuille de calcul et ne peuvent être accédées que par un nombre restreint d’utilisateurs. La blockchain est une base de données créée par un réseau d’ordinateurs indépendants, dont les données sont stockées dans des blocsplutôt que dans des tableaux. Elle peut être consultée par un nombre illimité d’utilisateurs simultanément. La différence révolutionnaire. Bien que toutes les blockchains soient des bases de données, toutes les bases de données ne sont pas des blockchains.

Comment cela fonctionne en pratique ? Les données, qui peuvent être une transaction ou l’inventaire d’un fabricant, sont saisies dans un bloc, qui est un ensemble d’informations non connectées. Elles sont confidentielles et protégées par une clé privée. Point important, cette saisie est horodatée et confirmée par l’intégralité du réseau. Une fois que le bloc est « rempli » de données, il est attaché au bloc précédent de la chaîne, s’intégrant ainsi à une chronologie irréversible. La chaîne offre une protection contre les hackers, en les empêchant d’avoir accès aux données ou de les modifier.

Jusqu’ici, tout est pour le mieux, et pourtant des inquiétudes subsistent. Le coût d’une adoption généralisée pourrait se révéler élevé, sans parler des besoins énergétiques. En outre, le manque de transparence risque de favoriser des utilisateurs illicites. La nature décentralisée du réseau complique sa réglementation. Toutefois, au cours des 30 dernières années, la blockchain s’est de plus en plus intégrée au système de données mondial, en étant adoptée par de grands noms comme PayPal, Pfizer, Walmart, IBM et AIG.

Le champ d’application de la blockchain est immense. Elle est déjà utilisée pour les chaînes d’approvisionnement dans l’industrie alimentaire et le stockage sécurisé des dossiers médicaux et des titres de propriété. La fraude électorale pourrait appartenir au passé. Les transactions financières courantes pourraient être traitées de manière sécurisée et rapide, réduisant ainsi potentiellement les frais pour les clients de jusqu’à 20 milliards de dollars US par an*. Les deux milliards d’adultes sans compte en banque pourraient enfin avoir accès à un moyen de stockage sûr de leur argent. Cette inclusivité et cette portée font de la blockchain un élément central d’une mégatendance importante. 

 *Source: Oliver Wyman, Anthemis Group and Santander Innoventures 2015

Ce site utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus