Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

The Monthly Review : Les “stories” du mois d’ août

il y a un mois

QUICK LOOK
Les marchés

AOUT

2,9%

S&P 500

2,6%

EURO STOXX 50

1,2%

FTSE 100

1,0%

CAC 40

1,9%

DAX 30

2,6%

BEL 20

2,5%

FTSE MIB

2,0%

IBEX 35

3,1%

TOPIX
   
 Source : Bloomberg 31.08.2021
Biden

Coup d'accélérateur sur les véhicules éléctriques

Le Président Biden a promulgué un décret en vertu duquel les ventes de voitures neuves aux États-Unis devront être constituées à 50 % de véhicules électriques (VE) d'ici à 2030. Objectif : réduire les émissions générées par les transports, qui représentent près de 30 % des émissions totales des États-Unis. C'est peut-être un défi ambitieux, car la part de marché actuelle des VE ne dépasse pas 2 %, et est essentiellement composée de Teslas haut de gamme. En 2020, 6% des voitures vendues en Chine étaient des voitures électriques, ce chiffre dépasse les 10% en France et en Allemagne (source : IAE). Les grands constructeurs du secteur automobile américain s'organisent actuellement pour produire davantage de véhicules électriques, et General Motors prévoit de mettre fin à la production de sa dernière voiture à essence dès 2035.

Cyberdreiging

Les hydrocarbures, une patate chaude

BHP, la plus grande société minière du monde, vend sa division pétrolière et gazière, sous la pression de ses actionnaires qui souhaitent décarboniser ses activités. Fait étrange, BHP restera propriétaire de ces activités, mais de manière indirecte, étant donné que la transaction se fera en actions. Les opérations de cession des grandes entreprises du secteur de l'énergie et des ressources naturelles ne seraient-elles donc qu'une façade ? On peut craindre que de plus petits exploitants, moins responsables peut-être, ne soient tentés d'exploiter ces actifs de manière abusive, au risque d'aggraver les dommages causés à l'environnement. Les activistes considèrent que les principaux acteurs devraient gérer eux-mêmes la réduction progressive de ces opérations.

Cyber

La Chine impose des restrictions

Les autorités chinoises ont pris des mesures pour intensifier leur surveillance des secteurs clés de l'économie. De premiers indices ont été constatés l'année dernière, avec l'annulation de l'introduction en bourse de Ant Financial, pour un montant de 37 milliards de dollars. Puis Didi Chuxing, le géant des services de VTC, s'est vu interdire de mener des activités en Chine quelques jours seulement après son introduction en bourse aux États-Unis. L'indice Nasdaq Golden Dragon des entreprises chinoises cotées à la bourse de New York a chuté de plus de 50 % depuis février. Désormais, les bénéfices sont interdits pour les entreprises spécialisées dans les cours à domicile, et l'attention se porte dorénavant sur les médicaments sous ordonnance et l'alcool. Les marchés boursiers chinois pourraient avoir besoin de courage et d'une vision à long terme.

Ce site utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus