Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

Close Look: Le métavers - de quoi s’agit-il ?

il y a 2 mois

CLOSE LOOK
Le métavers - de quoi s’agit-il ?

Jadis une invention révolutionnaire, Internet est devenu un outil familier qui fait partie de notre quotidien. Qu’est-ce que le métavers et quel sera son impact sur les utilisateurs d’Internet ? En termes simples, on peut le décrire comme la prochaine étape d’Internet, à la différence près que cette fois-ci, tout est en 3D. Les mondes virtuels créés numériquement peuvent simuler le monde réel, grâce à la réalité virtuelle ou technologie VR qui offre une expérience immersive.

Toutefois, le métavers peut également créer des mondes alternatifs, où un utilisateur peut potentiellement interagir avec un nombre infini d’autres appareils. Les avantages sont évidents, en créant des communautés étendues sans barrières physiques ou géographiques, par le biais de la connexion numérique uniquement. Les individus sont représentés par des avatars, qui peuvent avoir l’apparence qu’ils choisissent, contribuant ainsi à mettre fin aux préjugés ou à la discrimination. Ses partisans ont décrit le métavers comme un outil qui peut « accroître le bien que l’on fait déjà ». 

Les applications proposées pour ce Web mondial en 3D comprennent l’amélioration de la productivité au travail, notamment les réunions à distance dans le même espace virtuel, l’apprentissage interactif, le commerce électronique, l’immobilier et la mode. C’est clairement un excellent moyen pour la publicité ciblée. Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, est tellement convaincu de son potentiel qu’il considère le métavers comme l’avenir, à tel point que son entreprise a été renommée Meta Platforms. Toutefois, les investissements nécessaires pour développer cette nouvelle réalité risquent d’être colossaux. Les plateformes Meta ont perdu 10 milliards de dollars en raison de ces coûts de développement l’an dernier et pourraient encore perdre beaucoup d’autres milliards à l’avenir.

Il est possible que la vision qui sous-tend le métavers soit encore trop en avance sur la réalité. Dans la pratique, son adoption à grande échelle dépend du développement rapide de la technologie VR. L’interopérabilité entre des plates-formes concurrentes, telles que Microsoft, Meta Platforms, Roblox et Qualcomm, est également un problème majeur. Les problèmes de confidentialité et de transparence suscitent une réticence à autoriser l’accès d’une plateforme à une autre. Ainsi, le sac à main virtuel Gucci à 4 000 dollars, acheté récemment par un avatar Roblox, pourrait ne jamais être transférable sur une autre plate-forme.

De toute évidence, les systèmes nécessaires à l’exécution simultanée d’un accès en temps réel pour des milliards de personnes n’existent pas encore. En effet, un vice-président senior d’Intel a récemment déclaré qu’« il faudrait multiplier par 1 000 l’efficacité informatique des technologies actuelles ». Néanmoins, il est possible d’apprendre des erreurs faites à l’époque où Internet n’en était qu’à ses balbutiements. Les aspects négatifs, tels que la cyberintimidation, le harcèlement, la désinformation, le phishing (ou hameçonnage) et autres escroqueries, pourraient peut-être être évités. Quoiqu’il en soit, au vu de la baisse de 60 % du cours des actions de Meta Platforms depuis le début de l’année, il faudra sans doute attendre un certain temps avant que le métavers ne devienne une opportunité d’investissement concrète.

Ce site utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus