Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

Close Look : Découplage financier - quelles répercussions ?

il y a un mois

CLOSE LOOK
Découplage financier - quelles répercussions ?

Les deux principales économies du monde, les États-Unis et la Chine, sont en train de se diviser. Après plusieurs décennies d'échanges commerciaux en tandem, cette évolution a été baptisée « découplage financier ». Certains affirment que les guerres tarifaires menées sous la présidence Trump ont marqué le début de la fin, mais en réalité, la Chine se prépare depuis longtemps à cette scission. Nous étudions le moment et la manière dont le « couplage » s'est produit, les avantages qu'il a générés et de quelle façon un nouvel ordre mondial pourrait se dessiner. 

Au début des années 1970, les échanges commerciaux avec la République populaire de Chine étaient devenus une priorité pour les États-Unis. Le Président Nixon avait compris que si la Chine gagnait de l'argent en réalisant des échanges avec le monde extérieur, elle pouvait à son tour devenir un marché gigantesque pour les produits américains. La Chine, qui s'était vu accorder le statut de « nation la plus favorisée » (NPF) par les États-Unis en 1980, est devenue membre à part entière de l'OMC (Organisation mondiale du commerce) en 2001. De son côté, la Chine a étendu certains pans de son économie aux investissements étrangers.

L'économie et les entreprises chinoises ont connu un essor rapide. Elles ont ainsi cherché à accéder aux vastes marchés de capitaux des États-Unis, ce qui leur a permis de lever des fonds pour se développer, que ce soit sur le marché des actions ou sur celui des obligations. Le temps fort a peut-être été celui de l'introduction en bourse d'Alibaba Group en 2014, à hauteur de 21 milliards de dollars, la plus importante jamais enregistrée aux États-Unis. Cependant, à la suite des récentes mesures réglementaires, le pipeline lucratif des introductions en bourse chinoises à New York semble avoir été coupé. Ou plus précisément, il semble avoir été redirigé vers Hong Kong.

L'ouverture de la Chine au commerce mondial a été un facteur clé de la tendance à la « mondialisation ». La Chine a approvisionné l'Occident en composants et en produits finis bon marché, ce qui a fait baisser les prix à la consommation. Mais cela a engendré un déficit commercial colossal pour les États-Unis. La Chine a obtenu l'accès à la technologie de ses principaux partenaires commerciaux, ce qui a favorisé ses propres avancées technologiques. Et a suscité des accusations américaines de violation de la propriété intellectuelle.

En 2018, l'administration Trump a imposé les premiers tarifs douaniers sur les importations chinoises, puis a mis sur liste noire les investissements réalisés par les citoyens américains dans le secteur des technologies chinoises. Mais depuis des années déjà, la stratégie de la Chine visait à réduire sa dépendance vis-à-vis des technologies étrangères, avec en point d'orgue la politique Made in China 2025. L'avenir nous dira si la question du découplage financier sera pilotée par le président Biden ou le président Xi. Les États-Unis ont explicitement pour objectif de protéger les emplois américains, mais les orientations actuelles de la Chine témoignent d'un passage de la croissance économique pour son propre compte au contrôle économique. 

Ce site utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus