Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

Close Look : La monnaie hélicoptère - quelles répercussions ?

il y a 2 mois

CLOSE LOOK
La monnaie hélicoptère- quelles répercussions ? 

Le terme de « monnaie hélicoptère » a été mentionné à de nombreuses reprises depuis la Grande crise financière pour décrire un style particulier et non orthodoxe de politique monétaire. C’est l’économiste américain Milton Friedman qui a inventé ce terme la fin des années 60, alors qu’il recherchait de nouveaux moyens pour permettre à une économie de sortir de la déflation (ou baisse des prix). L’expérience a-t-elle déjà été tentée et a-t-elle fonctionné ? Nous nous penchons sur la question.

À l’origine, l'expression « monnaie hélicoptère » est fondée sur l’histoire ou la parabole d’un hélicoptère survolant une ville américaine et larguant des billets de 1000 dollars offerts par la banque centrale aux résidents. Cet événement n’arriverait qu’une seule fois et ne se reproduirait jamais. Que feraient les heureux bénéficiaires de cet argent tombé du ciel ? En théorie, ils s’empresseraient de le dépenser et feraient repartir la demande, en créant au passage une pénurie de certains produits et en faisant grimper les prix. Un tel scénario pourrait-il fonctionner dans la pratique ?

Bien que le largage physique de papier-monnaie n’ait jamais été tenté dans la réalité, certaines expériences monétaires ont déjà été menées avec une intention similaire. En 1999, au Japon, après des années de cycle déflationniste, le gouvernement a émis des « bons d’achat » d’une valeur d’environ 200 dollars chacun au profit des familles avec enfants et des seniors. L’opération n’a pas été une réussite totale, car elle n’a pas pris en compte la nature prudente de la population. Si les coupons ont bien été dépensés, une somme d’argent équivalente a ensuite été épargnée, engendrant un faible profit net pour l’économie locale.

L’American Rescue Plan, l’un des plans de relance du président Joe Biden contient un élément similaire à la monnaie hélicoptère. Pas sur le plan technique naturellement, puisque l’argent provient de l’État américain et non de la Réserve fédérale. Quoi qu’il en soit, au printemps 2021, chaque adulte au-dessous d’un certain seuil de revenus a reçu un chèque de 1 400 dollars. L’objectif clair était de donner une impulsion aux dépenses de consommation, freinées par la pandémie. Toutefois, on estime qu’un pourcentage conséquent de ces chèques a été utilisé à des fins de spéculation financière et a alimenté la croissance de sites de day trading tels que Robinhood.

Une approche plus orientée a récemment été confirmée par le gouvernement d’Irlande du Nord. Chaque adulte va recevoir un bon de 100 livres sterling (137 dollars) à dépenser dans un magasin local. Les paris et le shopping en ligne sont spécifiquement exclus. Le montant, même s’il est relativement faible, est davantage ciblé et pourrait donner un coup de fouet à la demande. Seul le temps nous dira si cette dernière version de la monnaie hélicoptère pourra enfin produire l’effet escompté par Milton Friedman.

Ce site utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus