Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

The Monthly Review : Les “stories” du mois de septembre

il y a 2 mois

QUICK LOOK
Les marchés

Septembre

-4,8%

S&P 500

-3,5%

EURO STOXX 50

-0,5%

FTSE 100

-2,4%

CAC 40

-3,6%

DAX 30

-3,5%

BEL 20

-1,3%

FTSE MIB

-0,6%

IBEX 35

3,5%

TOPIX
   
 Source : Bloomberg 30.09.2021
Debt towers topple

Un colosse croulant sous le poids de la dette

Evergrande, le géant de l’immobilier, est devenu l’un des derniers grands noms victimes du tour de vis du gouvernement chinois. La lutte contre la spéculation immobilière est résolument dans le collimateur du président Xi, qui entend éradiquer l’extrême richesse d’une minorité et promouvoir une « prospérité commune » en Chine. Evergrande, l’une des sociétés immobilières les plus endettées au monde, s’est retrouvée en difficulté lorsqu’il a été question de régler le paiement de ses intérêts. L’onde de choc a fait vaciller les marchés, le secteur immobilier représentant jusqu’à 28 % de l’économie chinoise. Dans le même temps, la pléthore d’offre reste un problème. Environ 90 millions d’appartements restent vides en Chine, soit suffisamment pour loger la population entière de plusieurs pays du G7.

Tapering gets closer

Le tapering se rapproche

La présidente Christine Lagarde a beau avoir assuré que « La dame ne faisait pas de tapering », la Banque Centrale Européenne a réduit la voilure de ses achats mensuels d’obligations. Les paris sont lancés afin de savoir laquelle des grandes banques centrales sera la première à fermer le robinet monétaire. Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine (Fed) a laissé entendre que le « tapering » (ou réduction de la politique monétaire accommodante) tant attendu pourrait bien être annoncé lors de la réunion de la Fed de novembre. Dans la foulée, la Banque d’Angleterre a emboîté le pas d’un nombre croissant de gouverneurs de la Fed en insinuant que des relèvements de taux d’intérêt (« lift off ») pourraient intervenir dès 2022.

Prices spiral higher

Les prix dans une spirale haussière

Les prix alimentaires mondiaux ont augmenté de 40 % au cours des 15 derniers mois, d’après les Nations Unies. L’impact a été le plus vivement ressenti dans les économies émergentes, où l’alimentation représente un pourcentage plus important du coût de la vie. Pourquoi ce rebond ? On constate le même phénomène dans de nombreux secteurs, en raison de goulots d’étranglement des chaînes d’approvisionnement et de la flambée des coûts de transport, à mesure que les économies s’ajustent à la réalité post-pandémie. En Europe, la hausse astronomique des prix de l’essence a déclenché des achats de panique et des pénuries. Face au manque de chauffeurs pour achalander les rayons des supermarchés, le principal fournisseur de dindes du Royaume-Uni est allé jusqu’à dire que «  Noël est annulé ».

Ce site utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus