Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

Hausse de la volatilité et avantages de la diversification

il y a 2 mois
Un début d’année agité

L’inflation et le coronavirus n’ont pas suffi à freiner la progression de la plupart des marchés actions l’année dernière. Pourtant, en 2022, les investisseurs sont confrontés à de nouvelles inquiétudes, dans un contexte marqué par un regain de volatilité et un repli des marchés à la fin janvier. En annonçant la fin prématurée des mesures de relance mises en place pour contrer les effets de la pandémie, la Réserve fédérale américaine (Fed) a incité les investisseurs à délaisser les grandes valeurs technologiques et à se tourner vers les secteurs cycliques, qui ont tendance à mieux se comporter en période de reprise de l’économie.

Alors que la Fed s’apprête à relever ses taux d’intérêt pour lutter contre l’inflation, les investisseurs rechignent à conserver des entreprises à valorisations élevées. Cette tendance se reflète sur le Nasdaq, l’indice phare des valeurs technologiques et l’un des principaux indices de Wall Street. Encore en novembre, cet indice de croissance composé majoritairement de grandes capitalisations atteignait des plus hauts records. Toutefois, en janvier, il a subi une correction technique, après avoir cédé un peu plus de 10 % en deux mois. 

Hausse de la volatilité et avantages de la diversification

Ces pics de volatilité des marchés nous rappellent à quel point il importe d’être diversifié. Le récent plongeon du Nasdaq nous en donne un bon exemple. L’histoire nous apprend que le fait de tout miser sur une seule entreprise, un seul indice ou un seul pays peut vous exposer à des fluctuations haussières et baissières importantes. Sans compter que vous risquez d’en perdre le sommeil.

Cette année pourrait bien indiquer un changement de régime des marchés, et avec lui, le retour de l’inflation et la disparition de l’environnement de taux d’intérêt auquel nous étions habitués depuis si longtemps.  Or, les hausses de taux d’intérêt s’accompagnent de volatilité et de pressions sur les niveaux de valorisation. Nous ne disons pas pour autant que les marchés ne progresseront pas en 2022. Seul le temps nous le dira. Toujours est-il que la volatilité pourrait elle aussi repartir à la hausse.

Notre avis

Chez Architas, nous pensons qu’une approche large et diversifiée de l’investissement est la plus adaptée à nos clients. Elle peut se refléter à travers la sélection d’une variété de fonds sous-jacents, de zones géographiques, de secteurs, de thèmes ou de classes d’actifs différents. 

Nous pensons en particulier que l’ajout à un portefeuille, d’actifs d’infrastructures, de private equity, d’immobilier et de produits alternatifs liquides, peut apporter de réels avantages de diversification, dans la mesure où il s’agit habituellement de classes d’actifs qui ne sont pas corrélées avec les obligations et les actions traditionnelles.

La récente volatilité de Wall Street reflète les perspectives plus prudentes des investisseurs ainsi que la montée des tensions géopolitiques. Le plongeon de janvier pourrait bien être le premier d’une série de fluctuations à la hausse et à la baisse de la volatilité des marchés en 2022.

Bien que nous reconnaissions ces risques et le début agité de l’année 2022, nous pensons que les marchés sont bien positionnés pour tirer profit des améliorations économiques observées dans les derniers mois de 2021. Les données macroéconomiques restent solides et présentent des améliorations notables dans certains domaines. Néanmoins, il faudra sans doute encore beaucoup de temps avant que les marchés ne s’apaisent. Nous pensons que les turbulences observées en début d’année renforcent l’importance de la diversification à travers un éventail de classes d’actifs différentes.

Ce site utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus