Passer au contenu principal Passer au pied de page du site

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

Architas Belgique fait rimer « Gestion Déléguée » avec « Accessibilité »

il y a 18 jours

Robert Bosmans, Head of Country

Robert Bosmans,
Head of Country, 

Architas Belgium

Dans un contexte économique peu lisible et dont les fluctuations sont incessantes, il est de plus en plus difficile de faire les bons choix d’investissement. Architas Belgique répond à cette problématique en rendant son offre de gestion discrétionnaire accessible à un plus grand nombre.

Cette accessibilité se traduit tout d’abord par un montant de départ moins élevé qu’à l’accoutumée. Architas joue ensuite au maximum la carte de la transparence en offrant à ses clients la possibilité, non seulement de suivre en direct l’évolution de son portefeuille, mais aussi d’en comprendre les mouvements à plus long terme.

Robert Bosmans nous en dit plus sur cette offre et nous explique en quoi elle est unique :

La gestion déléguée est habituellement réservée aux montants d’investissement très importants. Architas Belgique propose ce service à partir de 100 000 euros. Quelles sont les raisons d’un tel choix ?

Nous sommes convaincus que la démocratisation de la gestion discrétionnaire aidera beaucoup d’investisseurs à mieux gérer leur patrimoine, surtout lorsqu’ils n’ont pas de connaissance ou d’expertise en la matière, ou tout simplement qu’ils manquent de temps. 

Précédemment, un tel service était plutôt l’apanage de grandes banques privées, lesquelles le réservaient habituellement aux HNWI, mais depuis 2009, nous prouvons chaque jour que nous pouvons être compétitifs dans ce segment, tant en termes de performances qu’au regard de la qualité du service délivré. 

Nous avons poursuivi cette démocratisation en déployant une communication qualitative et complète pour nos clients. Par exemple, nous avons développé des outils qui permettent aux clients de mieux suivre leur portefeuille et nous avons récemment réorganisé notre équipe commerciale afin de répondre de manière encore plus directe et pertinente aux besoins de nos clients.

A mon sens, le défi aujourd’hui est essentiellement d’aider les clients à comprendre un contexte financier complexe afin qu’ils puissent garder leur calme, et surtout de ne pas laisser les émotions prendre le dessus. En effet, dans les périodes de crise sur les marchés financiers, c’est souvent la peur qui va guider les décisions de l’investisseur, le précipitant dans la mauvaise direction. C’est là que nous pouvons vraiment démontrer notre valeur ajoutée en les soutenant et en rappelant qu’avec le bon profil de risque et la grande diversification que nous proposons, le temps va toujours jouer en faveur de l’investisseur.

Architas Belgique propose d’élaborer une stratégie d’investissement selon le profil de l’investisseur. Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste cette personnalisation, et comment elle fonctionne ?

Tout d’abord, nous effectuons une analyse des besoins de nos clients avant qu’ils n’entrent en gestion. Pour ce faire, nous posons toujours des questions sur leur horizon de temps, leur appétit au risque, leur connaissance éventuelle en matière de placements. Nous allons aussi dresser un état des lieux de leur situation actuelle, comprenant l’inventaire de leurs biens immobiliers et mobiliers, ainsi que leur situation familiale.

Le but de ce travail préliminaire est de définir avec le(s) client(s) un profil qui va pouvoir correspondre à l’une des 6 stratégies que nous avons définies dans le cadre de notre gestion patrimoniale. Il est important de bien comprendre la situation de chacun et de connaître les éventuels projets ou besoins de planification successorale par exemple, afin d’établir la stratégie d’investissement adéquate. 

Nous proposons 6 stratégies d’investissement, en fonction d’un niveau de risque plus ou moins élevé et du choix d’un positionnement défensif, neutre ou dynamique. Le client a donc l’opportunité de choisir la stratégie la plus adéquate pour lui.

Dans un contexte économique particulièrement tendu, quelles sont les mesures proposées par Architas Belgique afin de diversifier les risques ?

Notre concept nous permet de réagir avec souplesse aux situations du marché, car nous gardons ouvertes toutes les sources de rendement. De cette façon, nous pouvons également offrir une diversification des risques de différentes manières : 

Classes d’actifs : dans cette catégorie, nous répartissons évidemment les risques entre les valeurs fixes telles que les actions, les obligations et les liquidités. Nous avons également un bloc alternatif qui nous est très spécifique et qui existe chez peu d'autres concurrents.

Assets managers : Architas Belgique n'est pas un gestionnaire d'actifs proprement dit, mais un gestionnaire de fortune travaillant en architecture ouverte. Plus précisément, nous travaillons avec différents gestionnaires d'actifs car nous sommes convaincus qu’un gestionnaire d’actifs ne peut pas être le meilleur dans toutes les classes et sous-classes d’actifs. Nous choisissons ensuite une série de gestionnaires d'actifs qui sont chacun des experts dans une classe ou une sous-classe d'actifs particulière.

Devises : Bien sûr, nous pouvons investir dans l'euro, le dollar, le yen, etc. sur la base des mouvements (attendus) des taux de change.

Style d'investissement : les différents gestionnaires d'actifs suivent naturellement des styles d'investissement différents. Cependant, nous pouvons être plus courts sur la balle car, en tant que gestionnaire de patrimoine, nous pouvons adapter notre style à la situation du marché. 

Actions "valeur" versus actions « croissance" : dans certaines périodes du cycle économique, les actions "croissance" offrent plus d'opportunités (comme lorsque les taux d'intérêt sont bas, par exemple); dans d'autres périodes, en revanche, il est opportun d'inclure davantage d'actions "valeur".

Actif/Passif : dans des situations spécifiques, on peut parfois augmenter la partie « fonds passifs ». Si un gestionnaire n’a pas de conviction particulière concernant un fonds particulier dans une certaine classe d’actifs ou que c’est très difficile pour un gestionnaire actif de lire la situation, il place davantage de fonds passifs dans les portefeuilles des clients. 

La plus-value pour le client est que nous pouvons jouer sur toutes les sources de rendement dans notre allocation tactique d'actifs. Cette combinaison d'ouverture et de flexibilité constitue donc la richesse de notre gestion. 

Notre offre est naturellement aussi très diversifiée : les portefeuilles sont composés de 5 fonds de fonds, et dans chaque fonds de fonds se trouvent environ 20 à 22 fonds sous-jacents. Avec Morning Star il est possible de découper un fonds en actions et en obligations individuelles. Nous avons fait l’exercice pour une stratégie neutre et avons répertorié 1.000 actions et 3.000 obligations dans le portefeuille en question, ce qui représente une diversification énorme pour un client qui réalise un investissement de 100.000 euros. 

Certes, la gestion du capital est confiée à des experts. Mais quels sont les moyens proposés au client pour être informé et pour comprendre l’évolution de son portefeuille ?

Même avec un seuil d’entrée très bas , nous avons à cœur de proposer au client une relation de confiance avec un chargé de relation en one-to-one, vraiment comme dans les grandes banques privées qui proposent ce type de service à partir de sommes beaucoup plus élevées.

Architas Belgique accorde une grande importance au suivi des besoins et aux demandes des clients. Nous avons élaboré une application mobile, intuitive et très facile à manipuler, qui permet de suivre son portefeuille où que l’on se trouve et quand on le souhaite. Nous sommes en train de développer une version pour PC de cette application. 

Un autre outil y sera intégré dès le printemps 2023 : il s’agit d’une boîte aux lettres digitale et sécurisée, que l’on pourra utiliser pour échanger plus facilement des documents : une carte d’identité qui arrive à échéance et qu’il faut renouveler, les contrats qui formalisent la gestion, ou tout autre document que le client souhaite signer et/ou modifier de manière plus fluide.

A côté de cela, il y a bien sûr toute notre communication mensuelle, avec 3 niveaux d’information :

- L’actualité et notre vision sur les marchés financiers,
- Nos stratégies d’investissement et leur évolution au cours du mois,
- Une page par fonds de fonds (5 au total) où l’on explique les changements intervenus et les raisons pour lesquelles on a appliqué telle ou telle tactique

Enfin, nous proposons un rapport trimestriel, actuellement toujours en format papier mais qui sera digitalisé dès que notre « boite aux lettres digitale » sera fonctionnelle. Le rapport trimestriel est accompagné d’une courte vidéo, dans laquelle Koen Pierreux, notre Head of Portfolio Management, explique les changements tactiques opérés dans le portefeuille du client au cours du trimestre, dans un langage tout à fait compréhensible pour des auditeurs non-experts en matière de gestion de capitaux. 

Ce site utilise des cookies afin de vous assurer une meilleure expérience de navigation sur ce site.
En savoir plus